Découvrez la vie de l'exploitation

Notre ferme en Camargue, un Mas authentique, un élevage de taureaux et chevaux de race Camargue

Nous sommes éleveurs de chevaux de race Camargue depuis 1955 

 

.... date de naissance de Cygale, la première jument de Pierre. Dès son plus jeune âge, Pierre allait accompagner son oncle Roger Gauzargues, sur sa manade de taureaux située sur les terres de Notre Dame d’Amour, jouxtant celles de Saint Germain, au nord de l’Étang de Vaccarès. 

 

C’est réellement le plaisir de « faire naître » qui a poussé Pierre à acheter ses premières juments : Cygale, Santenque, Saladelle de la Tour du Valat, Chapironne de Joseph Gallon, et son premier étalon, Santen, de l’élevage d’Henry Dupuis au Sambuc. Suivront encore avant la création du stud-book de la race, un étalon de la manade Grand, puis une jument d’origine Rozière qui viennent enrichir l’élevage d’un sang nouveau.

 

Aujourd’hui, l’élevage de chevaux est géré en famille, et chacun dispose de ses montures, indispensables pour le travail dans les taureaux et les vaches. Nos montures nous servent donc en priorité à manipuler les troupeaux pour trier celui ou ceux qui vont sortir en course camarguaise, ainsi que pour réaliser les soins vétérinaires.

 

Le cheval Camargue a un caractère doux et un grand cœur. Grâce à ses qualités, nous utilisons également les chevaux camarguais pour l’équitation de loisir et le tourisme équestre au Mas saint Germain.

Présents à la création du studbook de la Race Camargue, nous élevons nos chevaux de façon traditionnelle, ce qui permet de préserver leur adaptation naturelle au milieu très spécifique qu'est la Camargue. Les saillies se font en liberté, les naissances se font naturellement en troupeau, avec une surveillance sérieuse mais discrète. Les chevaux vivent en harmonie dans leur terroir d'origine qui les a façonnés au fil du temps...

 

Un Mas familial

La sixième génération a commencé à prendre ses marques dans le domaine familial en 2005, ce qui est malheureusement un fait de plus en plus rare en Camargue. Les énormes frais d’entretien du bâtis, ajoutés aux exorbitants droits de succession, obligent de nombreuses et anciennes familles Camarguaises autour de nous à vendre.

 

Un peu comme ce petit village Gaulois, à Saint Germain nous résistons. Véritables autochtones, nous avons jusqu’ici réussi à conserver notre patrimoine ! Ainsi l’héritage du savoir-faire passé est toujours présent au Mas Saint Germain. En agriculture grâce à André, 2ème génération, qui a structuré la propriété, introduit la vigne et le riz notamment.

 

Par la suite Pierre a continué à pratiquer une polyculture équilibrée, notablement rare en Camargue, et a introduit également l’élevage de chevaux et taureaux Camargue. La vigne a été remplacée par des pâturages.

 

Monique a créé l’activité de tourisme rural, sauvant le bâti traditionnel complet et remarquable de St Germain : bergerie, pigeonnier, écurie, maison de maître, four à pain, dépendance du gardian, du berger, logements d’ouvriers agricoles, cave… 

L’intégralité des bénéfices récoltés grâce au tourisme est réutilisé chaque année pour maintenir et rénover le bâti, et ce depuis bientôt 30 ans !

Laure, Anne et Germain, les enfants de Pierre et Monique, s’attèlent à maintenir cet équilibre fragile en consacrant tout leur temps et énergie au bon fonctionnement de la grande variété d’activités qui constituent les rouages du domaine.

 

1/11

1/10

Nous sommes éleveurs de taureaux Camargue

Pierre, gardian depuis son plus jeune âge qui a toujours baigné dans le travail du bétail, a eu la possibilité de créer son propre élevage de taureaux Camargue en 1990 et de devenir ainsi le premier manadier de Saint Germain. Il a rapidement été efficacement secondé par son fils Germain, qui a pris en charge la gestion de la manade depuis. Toute la famille est à cheval lorsqu’il faut soigner ou trier les taureaux. Pierre et Laure apprécient travailler leurs chevaux dans le troupeau et Germain se charge d’emmener les taureaux cocardiers aux arènes pour les faire participer aux courses camarguaises.

 

Le taureau Camargue qui obtient le statut de “Cocardier” est un artiste qui occupe une part majeure dans les traditions Camarguaises. Il est choyé et respecté. Lorsqu’il participe à une Course Camarguaise, le taureau Camargue défend dans l’arène durant 10 minutes la cocarde rouge accrochée entre ses cornes, et que les raseteurs, essaient d’attraper. Lorsque la course est terminée, le taureau retrouve la manade au pré.

 

En visitant la Manade, nous vous expliquerons toutes les spécificités de cette race sauvage qu’est le taureau Camargue. 

Le Mas Saint Germain dans les médias

 

Nous avons eu récemment la viste de l'équipe de tournage du Parc Naturel Régional de Camargue qui a tourné pour le site Escaparcs un petit reportage.


Découvrez les nouvelles idées de sorties sur le site :

www.mesescaparcs.fr

Contact pour l'hébergement : monique@massaintgermain.com
(+33) 06 46 88 81 28
 
Contact pour le cheval :
cheval@massaintgermain.com
(+33) 06 16 92 34 98
  • Facebook
  • YouTube

© 2015 Mas Saint Germain. Conception Sud-Créations       Mentions légales       Partenaires : www.camargue.fr

_TAK4147